Site officiel de la ville de Laon
 
  • Facebook
  • Twitter
  • youtube
  • instagram

Le Conseil Municipal

Le Conseil Municipal est responsable de l'administration communale, il règle par ses délibérations les affaires de la Commune. Cette compétence s'étend à de nombreux domaines : urbanisme, environnement, petite enfance, restauration et garderies scolaires, culture, sport... Conformément à l’article R. 2131-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, l’ensemble des délibérations, décisions et arrêtés du Maire est consultable et mis à la disposition du public en Mairie, place du Général Leclerc.

vers le haut

Délibération du conseil municipal

Délibération N°15 du lundi 16 décembre 2013

Démolition de la passerelle SNCF - Attribution du marché de travaux

Mes chers collègues,

La ville de LAON, en sa qualité de maître d'ouvrage, va procéder à la démolition de la passerelle piétonne sur voies SNCF reliant le boulevard Gras Brancourt et la rue Victor Basselet.

Cette décision de démolition fait suite à une convention de partenariat avec Réseau Ferré de France, signée le 26 novembre 2012, précisant les conditions financières et juridiques de cette opération.

La ville de LAON a donc lancé une consultation d'entreprises en vue de la réalisation de ces travaux de démolition.

La commission d'appel d'offres, lors de sa réunion du 2 Décembre 2013, a émis son avis sur ce dossier. La personne responsable des marchés a validé cet avis le 2 Décembre 2013.

AUSSI, MES CHERS COLLÈGUES, LA COMMISSION DES FINANCES AYANT ÉTÉ ENTENDUE ET APRÈS EN AVOIR DÉLIBÉRÉ, JE VOUS DEMANDE DE BIEN VOULOIR :

1. AUTORISERmonsieur le Sénateur-Maire ou ses représentants à signer le marché de travaux de démolition de la passerelle sur voies SNCF ainsi qu'il suit :

- Entreprise FERRARI Démolitions
9, rue de l'Industrie Z.I.
68310 WITTELSHEIM

- pour un montant de 460.150,00 euros HT soit 552.180,00 euros TTC,

2. DIRE QUE les crédits sont inscrits au budget primitif de la Ville.

*
LE CONSEIL, APRÈS EN AVOIR DÉLIBÉRÉ, ADOPTE À L'UNANIMITÉ
LES CONCLUSIONS DU PRÉSENT RAPPORT

Retour