Site officiel de la ville de Laon
 
  • Facebook
  • Twitter
  • youtube
  • instagram

Le Conseil Municipal

Le Conseil Municipal est responsable de l'administration communale, il règle par ses délibérations les affaires de la Commune. Cette compétence s'étend à de nombreux domaines : urbanisme, environnement, petite enfance, restauration et garderies scolaires, culture, sport... Conformément à l’article R. 2131-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, l’ensemble des délibérations, décisions et arrêtés du Maire est consultable et mis à la disposition du public en Mairie, place du Général Leclerc.

vers le haut

Délibération du conseil municipal

Délibération N°18 du lundi 06 mai 2013

Poste d'attaché chargé de la coordination du Programme Educatif Global - Création

Mes chers collègues,

La ville de LAON s’est investie dans différents programmes de soutien et de coordination en direction de certains publics ou populations développés en collaboration avec l’Etat, dont le Programme Educatif Global.

Le PEG ouvre un espace de communication et de réflexion partagée entre les différents acteurs de l’enfance et de la jeunesse. Il doit permettre de définir un langage, des valeurs communes afin de mutualiser les moyens, les efforts, les objectifs dans un but ultime : l’enfant.

Il a pour objectif, également, d’assurer une plus grande cohérence au niveau des actions menées en direction de l’enfance et la jeunesse sur la commune.

La réussite de la mise en œuvre du PEG passe par la mutualisation des structures et de tous les moyens, par un travail collectif de tous les professionnels qui interviennent auprès de la jeunesse pour déboucher sur la réalisation d’un programme d’actions garant :

- de la réponse globale à des besoins,
- de la cohérence de l’ensemble des actions,
- de l’inscription des actions dans la durée.

Dans ce cadre, un financement de l’Etat est perçu et la durée de ce programme est triennale avec finalisation des opérations sur un rythme annuel.

Pour assurer dans les meilleures conditions les différentes missions dévolues à cette occasion, il a été décidé en accord avec les services de l’Etat, la création d’un poste de « Coordonnateur du Programme Educatif Global » dont le cadre de recrutement se situe au niveau du grade d’attaché.

AUSSI, MES CHERS COLLÈGUES, LA COMMISSION DES FINANCES AYANT ÉTÉ ENTENDUE ET APRÈS EN AVOIR DÉLIBÉRÉ, JE VOUS DEMANDE DE BIEN VOULOIR :

1.FORMALISER, de façon particulière, le contenu du poste souhaité pour l’attaché « Coordonnateur du Programme Educatif Global » qui est créé pour une durée de trois ans et qui sera ouvert aux fonctionnaires titulaires du grade d’attaché ou à un agent contractuel de catégorie A assimilé, possédant un diplôme de niveau maîtrise en sciences humaines ou sociales ou assimilé et/ou qui possède une expérience acquise dans le domaine concerné, qui pourra être recruté pour la même durée de trois années, sur la base de l'article 3-3 2èment de la loi n°84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant statut de la Fonction publique territoriale.

Les missions assignées à cet agent sont les suivantes :

Sous l’autorité du Maire-Adjoint en charge de la délégation et du Directeur des services administratifs, il :

- veille à la mise en œuvre du projet éducatif global de la Ville, qu’il a formalisé après avoir recueilli les données et analysé l’existant et dont il a proposé les orientations en adéquation avec les directives de l’élu pilote du projet,

- analyse les orientations choisies et repositionne les volontés éducatives, de façon régulière, en prenant en compte l’ensemble des composantes du champ éducatif (PEG reformulé et réaffirmé en avril 2010),

- impulse, aide à la réflexion et à la réalisation des actions des services en déclinaison du projet,

- mobilise et recherche des financements des différents partenaires et soutient le montage administratif et budgétaire (appels à projet Caf annuel, Fond interministériel de prévention de la délinquance, CUCS…),

- participe à la définition et à la mise en œuvre des contrats passés avec les partenaires dans le cadre du projet (dont le contrat local d’éducation artistique) et notamment il travaille en lien avec le coordonnateur du programme de réussite éducative (dont il assure le suivi administratif et financier depuis 2010),
- identifie et mobilise les partenaires institutionnels et associatifs,

- assure le suivi du programme d’actions du projet, contrôle leur mise en œuvre et contribue à leur évaluation,

- impulse les réflexions autour de l’action éducative quelles soient technique, organisationnelle ou pédagogique et anime des groupes de travail (dont celui sur la refondation de l’école et des rythmes scolaires),

- pilote le dispositif coup de pouce (suivi administratif et financier, gestion de l’équipe d’animateurs, conduite des réunions de formation, organisation des événements liés à l’activité),

Il est, également, coordonnateur du contrat enfance (devenu contrat enfance jeunesse en 2008 avec un développement sur les actions pour les enfants de plus de 6 ans) et prépare et assure le secrétariat des réunions de l’inter-commission municipale du PEG.

Le profil recherché doit satisfaire aux exigences suivantes :

- expérience dans le domaine social et plus particulièrement celui de l’éducation-jeunesse,
- aptitude à l’élaboration de tableaux de bord de suivi et d’évaluations du dispositif,
- aptitude à l'animation d'équipes pluridisciplinaires et coordination d’instances,
- compétences en gestion de projets (montage, financement, suivi d'exécution),
- expérience en matière d’actions de développement local dans les quartiers prioritaires, de mise en œuvre des actions de cohésion sociale, éducatives, d’insertion et préventives.

2. DIRE que le niveau du recrutement se fera par référence au cadre d'emplois des attachés avec les primes et indemnités y afférentes en fonction de l'expérience acquise dans ce secteur d'activités pour le candidat contractuel éventuel,

3.DIRE que le recrutement éventuel d'un contractuel se fera sur la base d'un contrat de trois ans accessible aux personnes titulaires d’un diplôme universitaire de troisième cycle, dans le champ social, doté d’un niveau de rémunération correspondant à l’espace indiciaire du grade d’attaché, selon les critères de choix définis ci-dessus, sans pouvoir excéder l’indice brut 801.

*
LE CONSEIL, APRÈS EN AVOIR DÉLIBÉRÉ, ADOPTE À L'UNANIMITÉ
LES CONCLUSIONS DU PRÉSENT RAPPORT

Retour