Site officiel de la ville de Laon
 
  • Facebook
  • Twitter
  • youtube
  • instagram

Le Conseil Municipal

Le Conseil Municipal est responsable de l'administration communale, il règle par ses délibérations les affaires de la Commune. Cette compétence s'étend à de nombreux domaines : urbanisme, environnement, petite enfance, restauration et garderies scolaires, culture, sport... Conformément à l’article R. 2131-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, l’ensemble des délibérations, décisions et arrêtés du Maire est consultable et mis à la disposition du public en Mairie, place du Général Leclerc.

vers le haut

Délibération du conseil municipal

Délibération N°09 du lundi 31 mai 2010

Travaux rue Châtelaine

Mes chers collègues,

LAON bénéficie d'une situation géographique particulière, à proximité de sites touristiques tels que le Chemin des Dames, REIMS ou le centre de vacances Center Parcs qui offre un lieu d'hébergement de qualité. Dès lors, de nombreux touristes sont amènés à visiter notre Ville et sa Cathédrale notamment.

La rue Châtelaine est située au cœur du centre historique et touristique de la cité médiévale. Elle assure le lien entre la place du Général Leclerc et la place du Marché aux Herbes, contigüe à la Cathédrale, joyau de l'art gothique des XII et XIII ème siècles,classée monument historique.
Cette rue est depuis de nombreuses années réservée à la circulation piétonne. On y trouve des commerces de toute nature tournés vers les activités dédiées au tourisme et à la flânerie :
- brocante, artiste, galerie de peinture, restauration et produits locaux -, se développent actuellement.

Lors de sa rénovation en 1985/1986, le choix des matériaux utilisés en revêtement n'a pas tenu compte du contexte médiéval. Cette situation a été remise en cause à de multiples reprises par l'architecte des bâtiments de France.

Aujourd'hui, le revêtement en briques est très altéré et présente des déformations, les joints se sont creusés, ont noirci et ne peuvent plus être nettoyés. Des travaux de réfection de voirie consistant en un revêtement de matériaux de surface plus nobles, semblables à la rue Saint-Jean, dans un souci de continuité et d'harmonie, sont donc envisagés.

En outre, pour faciliter la mise en place de terrasses et étals, un traitement de nivellement de voirie est nécessaire.

Par ailleurs, en ce qui concerne l'éclairage public, les nouvelles technologies nous permettent de nous orienter vers du matériel plus performant tout en respectant le cahier des charges applicable à ce secteur sauvegardé.

La place du Marché aux Herbes sera englobée dans le périmètre de rénovation, ainsi qu'une première partie de la rue du Cloître qui longe la façade sud de la Cathédrale et dont la requalification se poursuivra ultérieurement.

L'enjeu de cette opération est d'attirer les touristes vers la rue Châtelaine pour redynamiser le commerce. Ainsi, cette requalification leur offrira ainsi qu'aux habitants, une voie plus harmonieuse et plus confortable.

L'aménagement de la place du Marché aux Herbes, quant à lui, permettra, en période estivale, une animation artistique et culturelle qui amènera les touristes vers les commerces, tout en mettant en valeur les éléments historiques de la ville haute.

A l'autre extrémité de la rue Châtelaine, la réfection du carrefour rue du Bourg / place du Général Leclerc / rue des Cordeliers permettra d'assurer la continuité avec la zone animée et le POMA.

Ce projet de travaux a fait l'objet d'une consultation d'entreprises sous la forme d'une procédure adaptée.

AUSSI, MES CHERS COLLÈGUES, LA COMMISSION DES FINANCES AYANT ÉTÉ ENTENDUE ET APRÈS EN AVOIR DÉLIBÉRÉ, JE VOUS DEMANDE DE BIEN VOULOIR :

1. AUTORISER monsieur le Sénateur-Maire ou son représentant à signer le marché global désigné ci-avant avec l'entreprise Eurovia pour un montant de 1.259.177,50 euros TTC et les avenants éventuels dans le cadre de la réalisation des travaux de rénovation de la rue Châtelaine,

2. DIRE QUEles crédits sont imputés au budget principal et aux budgets annexes de la Ville.

*

LE CONSEIL, APRÈS EN AVOIR DÉLIBÉRÉ, ADOPTE À L'UNANIMITÉ
LES CONCLUSIONS DU PRÉSENT RAPPORT

Retour