Site officiel de la ville de Laon
 
  • Facebook
  • Twitter
  • youtube
  • instagram

Le Conseil Municipal

Le Conseil Municipal est responsable de l'administration communale, il règle par ses délibérations les affaires de la Commune. Cette compétence s'étend à de nombreux domaines : urbanisme, environnement, petite enfance, restauration et garderies scolaires, culture, sport... Conformément à l’article R. 2131-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, l’ensemble des délibérations, décisions et arrêtés du Maire est consultable et mis à la disposition du public en Mairie, place du Général Leclerc.

vers le haut

Délibération du conseil municipal

Délibération N°15 du lundi 22 mars 2010

Aménagement d'aires de stationnement de camping-cars sur le territoire de la ville de LAON - Convention entre la Ville et la Communauté de Communes du Laonnois

Mes chers collègues,

En partenariat avec La Communauté de Communes du Laonnois, la Ville envisage la création d'aires de stationnement de camping-cars Promenade de la Couloire et rue du Maréchal juin.

La maîtrise d'œuvre de ces aménagements sera assurée par la ville de LAON.

La Communauté de Communes du Laonnois supportera quant à elle l'ensemble des frais engagés pour la mise en œuvre de ces travaux, du fait de la compétence tourisme qu'elle exerce depuis mars 2007.

La présente convention fixe les modalités de réalisation et de financement des travaux d'aménagement des aires de stationnement de camping-cars entre la ville de LAON et la Communauté de Communes du Laonnois.

AUSSI, MES CHERS COLLÈGUES, LA COMMISSION DES FINANCES AYANT ÉTÉ ENTENDUE ET APRÈS EN AVOIR DÉLIBÉRÉ, JE VOUS DEMANDE DE BIEN VOULOIR :

1. APPROUVER les travaux d'aménagement des aires de stationnement de camping-cars sur le territoire de la commune de LAON,

2. ACCEPTER le principe de la convention dont un exemplaire est annexé à la présente,

3. AUTORISER monsieur le Sénateur-Maire ou son représentant à signer cette convention.

*
LE CONSEIL, APRÈS EN AVOIR DÉLIBÉRÉ, ADOPTE À L'UNANIMITÉ
LES CONCLUSIONS DU PRÉSENT RAPPORT

Retour