Site officiel de la ville de Laon
 
  • Facebook
  • Twitter
  • youtube
  • instagram

Le Conseil Municipal

Le Conseil Municipal est responsable de l'administration communale, il règle par ses délibérations les affaires de la Commune. Cette compétence s'étend à de nombreux domaines : urbanisme, environnement, petite enfance, restauration et garderies scolaires, culture, sport... Conformément à l’article R. 2131-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, l’ensemble des délibérations, décisions et arrêtés du Maire est consultable et mis à la disposition du public en Mairie, place du Général Leclerc.

vers le haut

Délibération du conseil municipal

Délibération N°16 du lundi 21 février 2005

SUBVENTIONS POUR MANIFESTATIONS ET ACTIONS SPORTIVES A CARACTERE EXCEPTIONNEL

Mes chers collègues,

Dans le cadre de l’attribution annuelle des subventions pour actions ou manifestations sportives à caractère exceptionnel, la commission sport et jeunesse, en séance du 3 février 2005, a examiné les demandes suivantes :

BOXING CLUB LAONNOIS :

Ce club a organisé le 1/16ème de finale du championnat de France le 15 janvier 2005 et la
demi-finale du championnat de France le 4 février 2005, à laquelle a participé Jérôme THOMAS, champion du monde et médaille d’argent aux jeux olympiques.

HANDISPORT CHAUNY :

La Ville de LAON octroie chaque année une subvention au club handisport de Chauny. Cette association qui n’a pas d’équivalent à Laon, compte 3 laonnois parmi ses adhérents.

Les frais de fonctionnement d’un tel club sont importants. Par exemple, il doit acquérir un fauteuil handisport d’un montant de 3 326,00 €.

AUSSI, MES CHERS COLLÈGUES, LA COMMISSION DES FINANCES AYANT ÉTÉ ENTENDUE, ET APRÈS EN AVOIR DÉLIBÉRÉ, JE VOUS DEMANDE DE BIEN VOULOIR

1. ATTRIBUER des subventions pour actions et manifestations sportives à caractère exceptionnel tel que proposé par la commission sport et jeunesse du 3 février 2005, soit :

BOXING CLUB LAONNOIS : 3 000,00 €
HANDISPORT CHAUNY : 300,00 €.

2. DIRE QUE ces sommes seront prélevées sur l’enveloppe globale de subvention inscrite au B.P. 2005.

*

LE CONSEIL, APRÈS EN AVOIR DÉLIBÉRÉ, ADOPTE À L'UNANIMITÉ
LES CONCLUSIONS DU PRÉSENT RAPPORT

Retour