Site officiel de la ville de Laon
 
  • Facebook
  • Twitter
  • youtube
  • instagram

Le Conseil Municipal

Le Conseil Municipal est responsable de l'administration communale, il règle par ses délibérations les affaires de la Commune. Cette compétence s'étend à de nombreux domaines : urbanisme, environnement, petite enfance, restauration et garderies scolaires, culture, sport... Conformément à l’article R. 2131-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, l’ensemble des délibérations, décisions et arrêtés du Maire est consultable et mis à la disposition du public en Mairie, place du Général Leclerc.

vers le haut

Délibération du conseil municipal

Délibération N°20 du lundi 17 janvier 2005

Demande de Subvention pour la création du spectacle « Le Cercle » - Projet MAL - Conservatoire

Mes chers collègues,

La vocation première de la Maison des Arts et Loisirs est de promouvoir le spectacle vivant sous toutes ses formes en proposant des œuvres et des artistes de qualité, susceptibles de retenir l’assentiment du public le plus large. C’est ainsi qu’en bientôt trente cinq ans d’existence, la Mal a permis aux laonnois de découvrir et d’apprécier les plus grands noms de la scène contemporaine.
Mais sa mission ne serait pas complète si elle devait limiter son action à ces accueils de spectacles, si prestigieux soient-ils.

Elle se doit, en effet, d’aider à la découverte de talents nouveaux, de démarches artistiques innovantes qui témoignent de la vitalité d’un art bien vivant et toujours en mouvement.

Elle se doit, également, de favoriser les passerelles entre les différentes formes de l’art. Aujourd’hui, il n’y a plus de barrières entre les arts plastiques, le théâtre, la danse, la musique et l’image enregistrée (qu’il s’agisse de photo, de vidéo ou de cinéma). Au fil des années, plus ou moins régulièrement, des artistes (comédiens, musiciens et plasticiens), des compagnies de danse et de théâtre, ont travaillé dans ce sens à l’occasion de résidences. A chaque fois, cette présence d’artistes dans l’équipement mais aussi dans la ville, a été l’occasion de nouer des partenariats avec d’autres équipements culturels ou de quartiers, et de développer des actions particulières en direction de publics ciblés.

Le projet dont je souhaite vous entretenir aujourd’hui s’inscrit dans cette démarche novatrice et participative. Comme ce fût le cas en 2003 avec la pièce d’Offenbach « Les Dames de la Halle », il nécessite une forte implication des élèves et des professeurs du Conservatoire.

Il s’agit de l’adaptation d’un texte d’un auteur contemporain Yves Nilly dont vous pourrez découvrir le parcours en annexe. La compagnie La Grande Ours, à l’initiative du projet, place son action à la rencontre entre théâtre contemporain, création musicale et technologique, en se situant toujours du côté d’un texte ou d’une histoire que l’on veut raconter. Les interprètes sont des comédiens, des chanteurs, des instrumentistes et des sonistes.

Le spectacle sera créé le 3 février 2006 à l’issue d’une résidence qui débutera le 21 janvier 2006.
Si je vous sollicite aujourd’hui, mes chers collègues, c’est que le travail de sensibilisation, de répétitions pour la partie musicale se déroulera tout au long de cette année 2005. Pendant cette période, des intervenants de la compagnie viendront régulièrement au Conservatoire ou à la Mal faire travailler les élèves et les professeurs des classes concernées.

Le budget de cette opération, dont vous trouverez le détail en annexe, s’élève globalement à 28.210,00 euros. Il sera étalé sur les deux exercices 2005 et 2006 :

· 6.840,00 euros correspondant aux actions de sensibilisation et d’animations sur 2005
· 21.370,00 euros correspondant à la création proprement dite (résidence et spectacle) sur 2006.

Le projet sera financé sur les crédits ordinaires de la MAL et de la Culture, augmentés des subventions sollicitées auprès de nos partenaires.

La part prévisionnelle à la charge de la Ville s’élève aujourd’hui à 2.736 euros en 2005 et 10.685 euros en 2006, soit 13.421 euros sachant que la recherche de financements se poursuit.

AUSSI, MES CHERS COLLÈGUES, LA COMMISSION DES FINANCES AYANT ÉTÉ ENTENDUE, ET APRÈS EN AVOIR DÉLIBÉRÉ, JE VOUS DEMANDE DE BIEN VOULOIR

1. AUTORISER le principe de cette action culturelle.

2. AUTORISER monsieur le Maire à solliciter les financements de nos partenaires, Etat, Région, Département, Syndicats et Communauté de Communes ainsi que toute autre structure ou collectivité intéressée par le projet.

*

LE CONSEIL, APRÈS EN AVOIR DÉLIBÉRÉ, ADOPTE À L'UNANIMITÉ
LES CONCLUSIONS DU PRÉSENT RAPPORT

Retour