Site officiel de la ville de Laon
 
  • Facebook
  • Twitter
  • youtube
  • instagram

Le Maire

Eric Delhaye

Né le 21 décembre 1968 à Saint-Quentin.

Marié, père de deux enfants, il est titulaire d’un DEA « Chimie de l’Environnement et Santé » et d’un Master 2 « Ingenierie et
management de la qualité environnementale ». Depuis 2013, il est Directeur des services techniques de la Communauté d’Agglomération du Soissonnais.

Eric Delhaye est élu à la Mairie de Laon en 1995 puis réélu en 2001, 2008 et 2014. Conseiller municipal délégué (1995-2008) puis adjoint au Maire en charge de l’Environnement et du développement durable, vice-président à la Communauté d’Agglomération du Pays de Laon (CAPL) depuis 2001, il succède à Antoine Lefèvre au poste de Maire le 15 octobre 2017.

Eric Delhaye est également vice-Président du Sirtom du Laonnois depuis 1995, Président de Valor’Aisne depuis 2014 et Président du
CPIE des Pays de l’Aisne depuis 2015.
Au plan national, Eric Delhaye est membre du bureau exécutif et secrétaire national de l’UDI en charge de la croissance verte. Il a
également exercé les fonctions de porte-parole et président délégué de CAP21 (Corinne Lepage) entre 2002 et 2014.

vers le haut

Voeux 2019 d'Eric DELHAYE aux Personnalités, aux Elus et aux Associations

 

Monsieur le Préfet,

Monsieur le Sénateur,

Madame la Députée,

Monsieur le Président du Conseil Départemental,

Monsieur le Vice-Président du Conseil Régional

Mesdames et Messieurs les élus du Conseil municipal de Laon et de la

Communauté d’Agglomération du Pays de Laon

Mesdames et Messieurs les Maires et conseillers des communes de l’Aisne,

Mesdames et Messieurs les Conseillers Départementaux

Messieurs les Colonels,

Monsieur le Procureur,

Monsieur le Président du Tribunal de Grande Instance,

Mesdames et Messieurs les directeurs des services de l’Etat et des collectivités

Monsieur le Directeur général des services,

Monsieur le Vicaire général,

Mesdames et Messieurs les représentants de la Police, de la

Gendarmerie, des Sapeurs-Pompiers et des établissements de santé,

Mesdames et Messieurs les Présidents d’associations,

Mesdames, Messieurs, Chers Amis,

 

 

Je suis très heureux de vous accueillir pour une deuxième fois à la cérémonie d’échangede vœux de la Ville de Laon et de la Communauté d’Agglomération du Pays de Laon.

Je fixais l’année dernière le cap qui guiderait mon action et j’exposais ce que nous étions en train de mettre en œuvre pour faire rayonner davantage notre territoire dans le département et la région et changer l’image de ville endormie entretenue par certains.

Quelques uns étaient sceptiques sur la capacité de notre équipe à relever le défi. Ayant la culture de l’évaluation, je vais donc vous rendre compte des actions très concrètes que nous avons engagées et celles qui vont venir.

Vous verrez que nous sommes sur tous les fronts, au service des Laonnois.

Je m’étais engagé en premier lieu à être un maire de proximité et à avoir un contact direct avec mes concitoyens. C’est important pour rester connecté avec les préoccupations du quotidien. Permanences, réunions publiques, réseaux sociaux, diagnostics en marchant dans les quartiers, présence de terrain, j’utilise tous les moyens pour nourrir ce lien.

 

Le maire est en effet un fantassin de la République, le premier recours souvent pour apporter une aide sociale, un soutien moral, faciliter une démarche, accompagner un projet, trouver un logement.

Comme le rappelait fort bien le président de l’Association des Maires de France, François Baroin, lors de notre dernier Congrès, cette idée de servir, cette idée de panser les plaies, cette idée d’être à l’écoute des plus défavorisés, cette idée que ceux n’ayant presque plus d’espoir pour se tourner vers un membre de leur famille, se tournent vers le bureau du maire ; c’est cela, la réalitéde notre quotidien.

Nous sommes des progressistes par nature. On n’a qu’une idée en tête chaque soir, en se couchant, lorsqu’on est maire, c’est de penser à l’amélioration du coin de la rue, du quotidien, du bien-être des administrés. C’est cela, un maire. Nous sommes au cœur des préoccupations de nos habitants et nous n’avons pas attendu la mise en place de cahiers de doléances pour faire remonter les difficultés.

Dans le contexte social actuel inquiétant, nous sommes prêts à participer  et à contribuer au débat national ouvert par le chef de l’Etat et à repousser le vent mauvais du populismequi tente d’ébranler notre démocratie.

Je condamne à ce titre toutes les violences et atteintes aux biens et aux personnes qui ont pu être commises en certaines parties du territoire national.

Je salue le travail des services de l’ordre et de secours qui veillent à notre sécurité au quotidien.

Je me félicite qu’à Laon chacun ait su faire preuve de responsabilité et que la situation soit restée calme. J’espère qu’il en sera encore ainsi dans les semaines à venir car rien de bon ne pourra émerger sans tolérance, sans respect des autres, des institutions et du cadre démocratiquede la Vème République,  sans dialogue et sens de l’écoute.

Monsieur le Préfet, je sais pouvoir compter sur vous et vos services pour des échanges féconds, pour accompagner notre territoire mais vous savez comme moi que la fiscalité territorialement injusteet le poids excessif de la règlementation et de son application trop tatillonne retardent nombre de nos projets, freinent ou découragent l’audace, l’initiative, l’investissement alors que nous avons besoin au contraire de souplesse, d’intelligence collective, de liberté, d’accompagnement pour faire avancer notre territoire.

Les élus locaux sont les acteurs d’une société à l’écoute, ouverte, qui veut progresser, mais qui veut progresser dans l’unité.

En relais de l’initiative lancée par l’Association des Maires de France, je tiens à dire ce soir « Ma Commune j’y tiens ».  Le maire est au cœur des préoccupations, essaie d’assembler les pièces du puzzle pour construire un tout comme nous le rappelons sur notre carte de vœux.

 

Comme vous le savez, j’ai fixé avec mon équipe, un cap, ambitieux et réaliste,décliné en 5 axes complémentaires :

- 1eraxe : le renouveau du Cœur de Ville

- 2ème axe : l’attractivité économique et l’emploi

- 3ème axe : la transition écologique

- 4ème axe : le bien vivre ensemble

- 5ème axe : une gouvernance renouvelée

 

1 - Le renouveau du Cœur de Ville

Comme je l’avais évoqué l’année dernière, il faut repenser notre Coeur de Ville, spécialiser les usages et fonctions, considérer les problèmes et les solutions autrement dans un cadre plus global, construire une stratégie offensive de reconquêtedes fonctions de centralité et de requalification du patrimoine.

C’est pourquoi, grâce aux efforts de maîtrise fiscale réalisés par notre majorité depuis plus de 10 ans, nous avons rapidement mis sur les rails les actions suivantes :

  • La fin du stationnement payantet la mise en place de zones bleues en centre-ville dont l’expérience a été relatée par le magazine Envoyé Spécial sur France 2.

Ce sont près de 180 000 euros rendus aux usagers


  • Le dépôt d’un dossier Fisac pour obtenir des aides au soutien du commerce de centre ville en janvier dernier. A ce titre je dois dire que la réponse de l’Etat se fait attendre. Un an c’est beaucoup trop.
  • La mise en place d’un périmètre de sauvegarde du commerce en centre-ville
  • La contractualisation au programme gouvernemental Action Cœur de Villeavec l’Etat, la Caisse des Dépôts et Consignations et Action Logement qui nous permet de mobiliser sur plusieurs années des aides financières et techniques pour l’habitat, le commerce, la mobilité, le patrimoine, les équipements publics. Cela a nécessité de nombreuses réunions de travail avec les partenaires pour préparer la convention.
  • Le recrutement de deux nouveaux collaborateurs, un architecte et un responsable des affaires foncières, spécialistes des questions de renouvellement urbain
  • La poursuite et l’intensification des programmes Boutiques éphémères et Ma Boutique à l’Essai qui rencontrent un vif succès et qui se traduisent le plus souvent par une pérennisation d’activité et reprise de boutique.
    Je suis par ailleurs heureux de constater un regain d’initiatives privées avec l’ouverture de commerces de proximité : épicerie, restaurant, bar, vêtements…
  • L’ouverture d’une Maison des Métiers d’Artdans l’Hôtel du Petit Saint-Vincent en partenariat avec le Département, l’Association des Métiers d’Art de Picardie présidée par Jérome Watier et les Amis de Laon et du Laonnois (Jean-Claude Dehaut et Marie Madeleine Nouvian) qui connait un véritable succès avec plus d’une douzaine d’artisans d’art exposant dans ce magnifique lieu de patrimoine. Je suis vraiment très fier de ce projet qui montre que l’intelligence  collective et le travail partenarial peuvent conduire à de belles réalisations. Et je ne cache pas mon ambition de faire de Laon la capitale d’excellence des métiers d’art avec l’aide du Département, de la Région, de l’Etat et de la Chambre des Métiers
  • L’ouverture d’un nouvel espace culturel et d’animationautour du patrimoine avec l’Espace Marquette rue Châtelaine
  • Lapiétonnisation du parvis de la Cathédrale dont l’expérimentation est particulièrement concluante
  • Le lancement de la concertation sur le projet de halle de marché couvertet la proposition d’achat d’une friche commerciale en bas de la rue Eugène Leduc.
  • L’animation renforcéede notre cœur de ville grâce à divers événements : fresques artistiques de Pierre Grenier, street artavec notamment la fresque de Ksy Boomkies rue du 13 octobre consacrée aux Poilus dans le cadre des commémorations du centenaire de la Libération de Laon , jardins éphémères, installations artistiques de Caroline Valette, Couleurs d’été nouvelle formule, patinoire de Noël et bien sûr les parapluies colorés de la rue Châtelaine qui ont fait parler de Laon bien au-delà des frontières de la Picardieet dopé l’activité commerciale du Plateau et dont un JT national de France 3 s’est fait l’écho. Jamais on n’avait vu autant de monde dans les rues, les Laonnois avec le sourire aux lèvres, fiers de leur ville. Je remercie les commerçants qui ont joué le jeu durant cette période en restant ouvert tardivement.

Bien évidemment nous poursuivrons ces actions en 2019 pour faire sortir la culture des murs, attirer de nouveaux artistes, mettre en valeur nos artistes, surprendre, étonner, susciter la curiosité, changer le regard. Une collaboration avec un artiste de renom devrait ainsi se concrétiser.

  • Nous concrétiserons aussi la mise en place d’une micro-folieau travers d’un musée numérique réunissant plus de 500 chefs-d’œuvre de 8 institutions et musées nationaux à découvrir sous forme numérique (tablettes, écrans géants, réalité virtuelle…). Cette galerie d’art virtuelle sera une offre culturelle unique accompagnée d’actions de médiation.
    Opération façades... obligatoire : nous avons reconduit l’opération façades qui consiste à accorder des subventions aux propriétaires en les accompagnant davantage (recherche d’aides, demande de devis...). Nous avons également entamé une procédure auprès de la Préfecture pour nous autoriser, dans certains cas, à contraindre les propriétaires à mener des opérations de ravalement.

La Ville engagera de son côté le ravalement des façades de la Maison des Associations et de l’Immeuble Brémard sur la place de l’Hôtel de Ville.

  • Le montage d’une opération de requalificationd’un ilot immobilier fortement dégradé rue Sérurier avec l’OPAL pour produire du logement pour jeunes actifs, projet innovant sur plusieurs aspects fonctionnels et technique, retenu au niveau national par le groupe Action Logement qui versera
    330 000 euros en subvention et prêt.
  • La réalisation des études préalables aux travaux sur notre patrimoine si remarquable, Cathédrale, Chapelle des Templiers, remparts et grandes orgues de la Cathédrale
  • Le rachat d’un ancien immeuble de logements appartenant à l’Etat boulevard de Lyon dans le but de réaliser une opération de logements séniors de qualitéau travers d’un montage mixte public/privé
  • Labaisse de 10% des taxes foncièresdes commerces de moins de 400m2

Toutes ces actions ont impulsé une nouvelle dynamiquedans nos centres-villes. Les investisseurs reprennent peu à peu confiance,  de nouveaux projets se font jour, des locaux réouvrent progressivement. Malgré les difficultés réelles que connaissent les villes moyennes, il n’y pas de fatalité et nous récoltons les premiers fruits, bio évidemment, de ce que nous avons semé, ce que reconnait bien volontiers une partie de l’opposition. Nous pouvons en être fiers collectivement. Bien évidemment, nos efforts devront être constants, il faudra du temps mais c’est en bonne voie.

Dans quelques jours, nous désignerons l’équipe d’urbanistes/architectes/ingénieurs en charge du projet urbain du Cœur de Ville dite étude de revitalisation à 360°. C’est avec elle que nous allons réfléchir, programmer, dessiner, concerter le futur du Plateau, de Vaux et de la Gare : autant vous dire l’importance de l’enjeu. C’est une véritable feuille de route pluri-annuelle que nous définirons avec une intervention volontariste sur le foncier et le bâti, une action forte sur la reconquête de l’ambiance de vie et d’achat, de l’innovation en matière de services à la clientèle, l’adaptation de l’habitat aux nouveaux parcours résidentiels, le développement de l’attractivité touristique car la ville y puise une de ses identités fortes.  Nous allons aussi lancer les études de requalification de la place de l’Hôtel de Ville, de la place Aubry et du parvis de la Cathédrale ainsi que de la rue Sérurier, rue du Bourg pour renforcer leur fonction support d’animation, repenser la place du stationnement, sécuriser les cheminements piétons, favoriser la déambulation, construire une scénographie urbaine qui participe à l’attractivité. Il s’agira de trouver le juste équilibre entre renouvellement urbain fort et maintien du tissu ancien qui fait également la qualité et l’identité propre de notre ville.

Au prochain conseil municipal, nous déciderons aussi du rachat d’un local commercial rue Saint-Jean qui deviendra la Maison du Cœur de Ville,guichet unique d’information, de partage et d’échanges sur les thématiques du Coeur de Ville, commerce, habitat, projet urbain…

La Ville va notamment engager une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitatdans le but de reconquérir des îlots immobiliers dégradés en soutenant financièrement les opérations de réhabilitation.

J’évoquerai pour terminer sur ce volet du Cœur de Ville le travail engagé avec l’OPAL et l’EPARECA sur le Point Champagne: bien que propriété entièrement privée, la Ville de Laon ne peut se satisfaire de voir cet espace commercial se dégrader depuis des années. C’est pourquoi nous avons décidé de prendre ce dossier à bras le corps en lançant des diagnostics sur la situation foncière et juridique des propriétés, en mobilisant l’EPARECA et en rachetant les locaux de l’ancienne pharmacie. A terme nous imaginons un programme mixte commerces/logements.

 

  1. L’attractivité économique et l’emploi

L’attractivité économique et les mesures en faveur de l’emploi dépendent essentiellement de la Communauté d’Agglomération du Pays de Laon. Dès mon arrivée j’ai voulu mettre en place plusieurs mesures avec mes collègues de l’intercommunalité:

  • Intensification des aides aux commerçantspuisque l’enveloppe annuelle des aides qui peut leur être allouée est passé de 80 000 à 100 000 €. De même, le plafond d’investissement est relevé et la subvention de la CAPL passe de 20% à 25%. Les aides sont possibles dès un an d’existence de l’entreprise au lieu de deux ans auparavant.
  • Aide à l’immobilier d’entreprisequi peut aller jusqu’à 200 000 €. Ce soutien a bénéficié à des entreprises comme D2i, nouvelle entreprise qui transforme les fruits implantée sur la zone Griffon, Sodeleg et Noirot. Nous pouvons nous féliciter que le Groupe Muller conforte le site de Laon avec le projet de construction d’une importante unité logistique.
  • Clause dinsertiondans les marchés publics : il était à mes yeux important de faire bénéficier les demandeurs d’emploi du territoire de l’activité économique générée par la Ville de Laon, la Communauté d’Agglomération mais aussi l’Opal et la Maison du Cil qui ont accepté d’être partenaires de cette opération.
    En 2018, 29 marchés ont intégré une clause d’insertion, 26 demandeurs d’emploi en ont bénéficié, près de 4900 heures réservées ont été réalisées pour 8357 heures engagées par les entreprises. Le bilan est donc plus que positif et je remercie la Maison de l’Emploi et de la Formation et son directeur Patrice Boutillier de s’y être engagés.
  • Sur le front de l’emploi un nouvel Espace Emploi verra le jour en 2019 au travers d’une plateforme numérique à l’échelle de la Communauté d’Agglomération et réalisée en lien avec Pôle Emploi.
  • Le projet de parcs photovoltaïques a franchi les appels à projet de l’Etat. Ainsi les 5 parcs proposés sur la friche d’Athies sous Laon Samoussy ont été sélectionnés. Je me suis impliqué personnellement en allant rencontrer Brune Poirson, secrétaire d’Etat à l’Ecologie et son directeur de cabinet pour défendre ce projet porté par les communes (Yves Brun et Roland Soyeux) et l’Agglo depuis de nombreuses années. Ce sont près de 80 millions d’euros qui seront investis pour ces parcs d’une puissance totale de 85 MW représentant l’équivalent de la consommation électrique de 20000 foyers. Notre territoire prend le chemin de l’autonomie énergétique et on ne peut que s’en féliciter. La première pierre devrait être posée d’ici juin 2019.
  • Le projet d’autodrome de la société MSV Franceporté par Jonathan Palmer suit son parcours administratif et a recueilli l’avis favorable de la commission d’enquête, ce dont on peut évidemment se féliciter. Nous attendons désormais son passage en CODERST et l’arrêté préfectoral qui suivra avant d’engager la réalisation des merlons anti-bruit.
    • Leprojet LECLERC a finalement été redéposé en 2018, fruit d’un travail mené entre les dirigeants, Christian Rodot et Gilles Gadret et la Ville dans le souci de ne pas fragiliser le commerce de centre-ville tout en permettant d’avoir un hypermarché moderne, préservant l’emploi et en créant de nouveaux, répondant aux attentes des consommateurs et inscrit dans une démarche socialement et écologiquement responsable. Je suis très heureux que nous ayons eu un avis favorable à l’unanimité des membres de la Commission Nationale d’Aménagement Commercial pour cet investissement de plus de 20 millions d’euros, signal fort envoyé aux acteurs économiques.
    • La Zone du Griffon continue de se développer, particulièrement autour des agro-ressources et du monde agricole. L’aménagement du Pôle IAR(Industrie Agro-ressources) est en cours sur la zone, ce pôle de compétitivité est dédié à la bioéconomie  et  développe l’innovation industrielle sur les agro-ressources à travers des projets collaboratifs fédérant les industriels, la recherche publique, la formation et le monde agricole. Ce sont près de 20 emplois concernés. L’entreprise Atelier D2i (entreprise agroalimentaire de préparation de fruits) vient de rentrer dans ses locaux de 3.200m², la production a repris cette semaine.  L’entreprise emploie 24 personnes.

Arrivée il y a 6 mois, l’entreprise stand boxespropose la location de conteneurs maritimes. Ce service s’adresse principalement aux professionnels. Les demandes sont nombreuses et l’ensemble des containers prévus initialement seront installés pour juillet.

  • J’ai le plaisir aussi de vous annoncer la concrétisation de deux projets importants : en premier lieu l’arrivée d’une usine de teillage de lin de 17.000m² avec à la clef la création de 20 emplois (Le teillage de lin est la première étape de la transformation du lin avant la filature, elle consiste à extraire la fibre de la plante).Le projet est porté par la famille DECOCK installée près de Dunkerque depuis 1957. Ils s’approvisionnent en lin dans le NPC, la Seine Maritime et l’Aisne. La mise en route de l’usine est prévue pour le printemps 2020. C’est une excellente nouvelle pour le Pays de Laon qui appellera j’en suis sûr des synergies futures avec le pôle IAR, le cluster Eco-Construction mis en place par les trois chambres consulaires et l’Etat et les laboratoires présents sur la zone.

En second lieu nous avons une réservation de 4 hectares pour l’implantation d’une base logistique pour une entreprise de distribution de pneus agricoles, pneus génie-civil et pneus avions.Le projet est porté par une entreprise locale AGRITYRE et un investisseur flamand avec à la clé 5 à 10 emplois. Comme vous le voyez, il y a aujourd’hui des signaux économiques positifs. Je dois saluer le travail de mon vice-président Olivier Josseaux, de la directrice du service économique de la CA du Pays de Laon, du syndicat mixte de la zone du Griffon et de son vice-président PJ Verzelen mais aussi de la profession agricole qui nous permettent d’obtenir ces résultats.

En matière d’économie touristique, la ville centre est la
« dynamo
» du territoire.

En 2018, nous avons accueilli à, l’Office de Tourisme 81 470 visiteurs soit une progression de plus de 13% par rapport à l’année précédente et c’est la première fois que nous dépassons le seuil de 80 000 visiteurs. Là encore c’est un résultat concret de l’action que nous menons. Sur le site internet nous avons enregistré près de 93 000 visiteurs, soit une hausse de 6% par rapport à 2017.

 Dans quelques semaines, nous lancerons officiellement le nouveau circuit des souterrains sous la Cité administrative. Un son et lumière intitulé "Mystères sous la Ville » retracera l’histoire de Laon et des carrières. Merci à Gérard Dorel pour son implication dans le suivi des travaux. Nous prévoyons par ailleurs la réalisation d’une étude de marketing territorialavec Aisne Tourisme ainsi que la programmation de la rénovation et de l’extension du musée.

 

  1. La transition écologique

Comme vous le savez je défends la vision d’une écologie responsable et pragmatiqueconciliant le développement économique, l’impératif écologique et la responsabilité sociale. Laon est une ville verte dans tous les sens du terme et agit sur plusieurs axes correspondant aux grands défis de l’humanité

- La biodiversité

Penser global, agir local tel est notre credo.

En faisant venir le chef Mundiya Kepanga puis Sabrina Krief, primatologue de renommée internationale, nous sensibilisonsnos concitoyens aux problématiques écologiques et environnementales mondiales et montrons que tout est lié, que ce que nous décidons de faire ici peut avoir des répercussions ailleurs.

Pour favoriser la biodiversité nous avons engagé résolument un certain nombre d’actions : zéro phyto dans le traitement de nos espaces publics, l’installation de ruches connectées avec production de miel à Ardon, l’écopâturage avec les chèvres sur les pentes de la ville ou les vaches dans le Domaine de la Solitude, la gestion différenciée des espaces verts. 

Je tiens à saluer ici le partenariat avec la Chèvrerie de Bruyères, Béatrice et Bruno. Ce partenariat sera reconduit évidemment en 2019 malgré les incivilités constatées.

Nous ferons aussi l’expérimentation du pâturage de certains espaces ouverts par un troupeau de moutons itinérant.

Je tiens aussi à évoquer le renforcement du bio dans nos cantines scolaires et la place croissante des produits locaux.

- La transition énergétique

Je ne reviendrai pas sur le projet de parc photovoltaïque évoqué précédemment.

Je parlerai en premier lieu de la modernisation de la station d’épuration.

Arrivée au maximum de sa capacité de traitement des eaux, notre station d’épuration va être agrandie mais, surtout, elle va se doter d’un système de production de biogaz à partir des boues qui pourra alimenter en gaz vert des véhicules GNV.  A ce titre la Communauté d’Agglomération a commandé son premier bus GNV pour les transports urbains. Je me félicite que les efforts coordonnés de nos collectivités et des acteurs économiques aient permis de convaincre TOTAL d’installer à Laon une station GNV permettant d’engager le renouvellement des flottes de poids lourds et bus vers le GNV dont les performances en terme d’émissions de NOx, CO2 sont excellentes et bien inférieures au diesel.

En matière de flotte de véhicules, la Ville renouvelle de nombreux véhicules utilitaires. Nous avons aujourd’hui 13 véhicules électriques.

Nous avons par ailleurs testé avec la Communauté d’Agglomération et RATP Dev une navette électrique Bluebus de centre-ville techniquement fiable mais dont le format reste à trouver.

A ce titre, nous allons lancer très prochainement l’élaboration d’un schéma directeur de mobilitédont un des axes sera d’améliorer l’offre de transport collectif et les mobilités douces. Le sujet n’est pas de hiérarchiser les circulations mais de donner le choix. La liberté dans la ville aujourd’hui c’est le mouvement selon son emploi du temps et ses envies et non plus la vitesse comme absolu. En s’interrogeant sur la qualité et la diversité des parcours, comment faut-il diffuser les flux et démultiplier les parcours dans la ville, tel sera le sens de notre réflexion.

Nous devons étudier l’opportunité et la faisabilité d’une liaison automatique type funiculaire entre la Gare et la Cité médiévale, notamment sur l’axe de l’escalier municipal.

J’évoquerai aussi les nombreux travaux pour améliorer l’efficacité énergétiqueet lutter contre la précarité énergétique : éclairages led, amélioration de l’isolation thermique des écoles, de la médiathèque Georges Brassens prochainement, isolation thermique par l’extérieur des immeubles collectifs avec l’OPAL (4 en 2019 sur Champagne et Montreuil) au bénéfice des locataires. Nous porterons un plan stratégique d’investissement sur le Patrimoine de plusieurs dizaines de millions d’euros avec le Directeur de l’Office Jean-Denis Mege et son Président Freddy Grezciczack.

Nous nous inscrirons dans la dynamique du cluster Eco-constructionpuisque nous aurons avec l’OPAL un bâtiment démonstrateur en paille de lin boulevard Brossolette.

- La prévention et la gestion des déchets

La Ville de Laon va accueillir dans quelques jours le premier salon de l’économie circulaireorganisé par le syndicat départemental de traitement des déchets que j’ai l’honneur de présider,  VALOR AISNE. Des synergies de territoire peuvent en effet être trouvées pour faire du déchet une ressource, matière ou énergétique et de nombreuses pistes sont en cours de réflexion sur ce sujet.

Nous avons par ailleurs développé le tri dans les cimetières, dans les écoles et engagé un programme de lutte contre le gaspillage alimentaire avec la pesée des déchets dans nos cantines.

 

  1. Le bien-vivre ensemble

Nous vivons dans une société par trop individualiste, dans une société du repli sur soi dans laquelle certains ont perdu le sens du bien commun, de l’intérêt général, de la bienveillance à l’égard de l’autre, de la tolérance et du respect.

Aussi notre rôle est primordial pour maintenir ou favoriser du lien social, du lien entre les générations, pour favoriser la citoyenneté, l’apprentissage du vivre ensemble.

La Ville de Laon et la CAPL agissent pour améliorer le quotidien pour les habitants, pour leur faciliter la vie.

En matière de transports, nous avons fait évoluer le service aux usagers
•Transports scolaires gratuits: En prenant la compétence Transport scolaire auparavant assurée par le Département, nous aurions pu demander une contribution financière aux usagers. Nous avons fait le choix contraire en gardant les transports scolaires gratuits pour l’ensemble des élèves des 38 communes qui composent la CAPL.

  • Transports A la Demande(TAD) : nous avons décidé de mettre en place avec le Vice-Président Maxime Keller un service de TAD à compter du 3 septembre 2018 pour une période d’essai d’un an. Ce service propose aux habitants des communes de la CAPL un transport par minibus vers les lignes du réseau TUL à partir de la gare de Laon et un accès au marché du jeudi
  • La mise en place de la billettique connectée

En matière de santé, nous avons engagé un certain nombre d’actions que nous allons renforcer :

  • La proposition d’une mutuelle communale: l’accès aux soins et le pouvoir d’achat sont deux préoccupations importantes pour nos concitoyens. La mutuelle communale, en partenariat avec la Mutuelle Just’, permet aux Laonnois d’accéder à une complémentaire santé adaptée à leurs besoins. Elle incite également ses bénéficiaires à faire du sport en remboursant les licences prises dans les clubs de la ville.
  • La Labellisation d’une Maison de Santéà Montreuil

Pour maintenir une offre de soins de proximité et tenir compte de la démographie médicale actuelle, nous avons obtenu avec l’ARS la labellisation en maison de santé d’un cabinet médical existant regroupant aujourd’hui 4 médecins et autres professionnels de santé. C’est un signe fort que nous adressons ainsi à la communauté médicale et nous accompagnerons évidemment tout autre projet de regroupement qui pourrait se présenter.

 

  • La défense de l’hôpital

En matière de santé, nous sommes aussi mobilisés auprès de l’hôpital de Laon et restons vigilantssur le maintien d’une offre de soins de qualité malgré le plan de retour à l’équilibre. Ces difficultés sont générales et concernent l’ensemble des hôpitaux publics. Les personnels que je rencontre régulièrement font déjà beaucoup d’efforts, font preuve de dévouement et d’engagements pour assurer la meilleure prise en charge possible, partout, pour tous, 24 h sur 24, c’est ce qui fait l’honneur du service public. On ne peut pas leur en demander plus aujourd’hui.

 

  • Un futur contrat local de santé

Je souhaite aussi vous informer que notre territoire et l’ARS s’engageront dans les mois qui viennent au service de la population par un nouveau Contrat Local de Santé ainsi qu’un Contrat Local de Santé Mentale que nous signerons au cours de l’année 2019 avec des axes prioritaires que sont l’accès à la santé et aux droits pour les personnes vulnérables en tout point sur le territoire, l’amélioration de la prise en charge de la santé mentale, l’amélioration de la prise en charge des maladies cardio-neuro-vasculaires en portant une attention particulière au diabète, la promotion d’un environnement et de comportements favorables à la santé. Je remercie la qualité du partenariat avec Yves Duchange, délégué territorial de l’ARS.

 

En matière de culture et d’éducation, nous avons ouvert cette année une section Théâtre au Conservatoire Intercommunal de musique et danse de la Communauté d’Agglomération avec une classe à horaire aménagée au collège Mermoz. Elle sera suivie en 2019 par l’ouverture d’une classe à horaire aménagée Théâtredans une école élémentaire de Laon.

Après concertation, nous sommes passés à la semaine de 4 jours avec un nouveau dispositif d’ateliers mis en place, de nouveau des activités programmées tout le mercredi ainsi qu’un nouveau système de paiement et d’inscription en ligne pour les familles.

Par ailleurs, nous poursuivons le déploiement du numérique dans les écoles. A la fin de cette année scolaire toutes les classes seront dotées de moyens modernes d’apprentissage.

 

En matière d’infrastructures et travaux de voirie, nous poursuivons nos travaux d’amélioration du cadre de vie et d’entretien. L’opposition a toujours décrié la trop grande importance de nos travaux en voirie mais je peux vous dire que cela fait partie des principales revendications de nos concitoyens. Ils sont indispensables ; chacun souhaite que sa rue soit bien éclairée, que son trottoir soit refait comme dans les rues Jean-Baptiste Lebas et des Lilas que nous venons d’inaugurer. Nous avons par ailleurs refait les allées des cimetières de Montreuil et Manoise qui était une demande récurrente des familles.

A chaque fois que cela est possible, nous insérons des pistes cyclables dans la ville, comme cela a été fait avenue Charles de Gaulle et comme cela sera fait prochainement boulevard de Lyon en arrivant sur la Gare et sur la route de Leuilly. Nous programmons également des travaux qui ne se voient pas et qui sont pourtant très importants comme le bassin d’orage qui évitera désormais les inondations rue d’Enfer.

 

En matière d’équipements, l’espace public doit créer du lien, de la rencontre intergénérationnelle.

Pouvoir faire du sport en libre service est un vrai plus, notamment pour les jeunes de nos quartiers. Un premier terrain multisportsa été installé à la ZAC Ile-de-France. D’autres suivront dès 2019 sur le Plateau et la Cité du Nord.

2019 verra aussi la réalisation d’un skate parcet d’un mur d’escalade de niveau départementalsur le site du Palais des Sports.

Les aires de jeuxfont l’objet de toutes nos attentions : nous avons rénové celle du Square du Souvenir français près de l’école Louise Macault, nous allons en livrer deux prochainement à Ardonet au square des Jonquilles sur le quartier Ile de France. Le dossier d’aménagement de la Promenade de la Citadelleest en cours car il doit malheureusement passer par une phase d’instruction contraignante se situant en site classé.

En terme d’équipements de loisirs, la Communauté d’Agglomération va lancer dans quelques semaines les travaux  d’unespace bien-être sur le complexe piscine-patinoire avec saunas, hammam, grotte à sel, concept unique dans notre Région et des jeux d’eau en extérieur. Ce nouvel espace renforcera l’attractivité de l’équipement laonnois et sera inclus dans le prix d’entrée de la piscine.

Nous renforcerons les manifestations et évènementsen ville pour les Laonnois et les visiteurs extérieurs : Médiévales, Couleurs d’Eté, fête de Noël, concert Grand Live. Ce dernier a connu un record d’affluence en juin dernier avec près de 25000 personnes réunies pour ce concert gratuit offert par la Ville en partenariat avec Contact FM. Il faut dire que l’affiche a fait rayonner l’évènement bien au delà de notre territoire. Parmi les nouveaux évènements, nous organisons au premier trimestre un salon du gaming, le départ d’une étape des 4 jours de Dunkerqueau coeur du Quartier Champagne ou encore des séances de cinéma plein aircet été.

 

Le bien vivre ensemble nécessite aussi que nous luttions plus efficacement contre les incivilités de toute sortes, dégradations, vols, dépôts sauvages… Il n’y a pas plus exaspérant pour nos concitoyens que de les subir au quotidien.

Le déploiement des caméras de vidéo-protectionest opérationnel et aide à la résolution d’agressions et d’incivilités. Nous poursuivrons cette action avec le déploiement de caméras mobiles en fin d’année, tout en soutenant la médiation et le travail des acteurs socio-culturels dans les quartiers.

En complément et pour traiter des incivilités à la qualité de vie, nous avons créé il y a un an une brigade vertepour lutter contre les dépôts sauvages, les atteintes à l’environnement, les nuisances sonores. A ce jour, nous avons réalisé 513 contrôles sur dépôts de sacs d’ordures ménagères en dehors des horaires prévus à cet effet, 51 sur contrôles d’encombrants sur voie publique, 26 pour mégots jetés sur trottoirs, 23 pour déjections canines, 6 pour des feux. 161 contraventions à 35 euros ont été dressées, 9 à 68 euros et 2 à 135 euros. Par ailleurs un contrevenant ayant déposé des déchets en voiture dans le Quartier Champagne a été identifié et une contravention de classe 5 a été dressée pouvant se monter à 1500 euros.

 

5/ Une gouvernance renouvelée

Nous avons créé une commission « Coeur de Ville »pour piloter de manière transversale les projets liés au centre-ville.

L’équipe d’architectes-urbanistes sélectionnée pour travailler sur le Coeur de Ville a engagé les premières actions de concertation sur la halle de marché couvert  en tenant un stand sur le marché de Vaux et en enquêtant auprès des clients, des marchands forains et sédentaires.

Nous avons mis en place l’application VILLE DE LAON pour smartphone sous Android et IOS en septembre permettant en particulier de faciliter les signalements citoyens avec géolocalisation aux services de la ville. Cette application nous permettra cette année de faire des sondages en ligne.

Enfin lors du dernier conseil municipal nous avons acté la mise en place d’un budget participatif à hauteur de 50 000 euros qui permettra de financer des projets citoyens.

Les Laonnois seront évidemment associés à l’étude urbaine pré-opérationnellequi va commencer par différentes modalités de concertation (diagnostic en marchant, réunions, forum, consultation numérique). Un projet n’a en effet de sens que s’il est partagé. Nous ferons donc émerger la parole habitante pour construire ce projet ensemble.

Je poursuivrai les réunions de quartier sur les projets et j’organiserai des visites avec annonce de l’heure et de la date pour permettre aux habitants de me montrer directement certains problèmes.

Comme vous pouvez le constater, nous sommes au coeur des préoccupations des Laonnois et à leur écoute, nous sommes sur tous les fronts pour faire de Laon une ville résolument inscrite dans le 21èmesiècle, verte, solidaire, juste, citoyenne, innovante, connectée, durable.

Qui peut encore affirmer sérieusement que rien ne bouge à Laon, que la Ville n’a pas de projet pour son Coeur de Ville, qu’elle ne se préoccupe pas du quotidien de ses habitants. ?! Personne à part peut-être certains rongés par leur ambition politique et qui ne sont satisfaits que dans l’illusion que tout va mal.

Mes chers amis, je suis mobilisé avec une équipe, une majorité unie et solidaire dont je remercie l’implication, le soutien, l’écoute et la disponibilité au service du bien commun et de l’intérêt général, des personnels engagés et dévoués, une opposition que je souhaite constructive et contributive.

Je suis aussi mobilisé avec l’aide de partenaires, l’Etat, le Département et la Région, la CDC, Action Logement, l’OPAL avec lesquels nous tissons de nouveaux liens et qui s’associent à nos efforts.

Je tiens à remercier en particulier Nicolas Basselier, Préfet de l’Aisne, mon ami Antoine Lefèvre, sénateur, mon ami Nicolas Fricoteaux, président du Département, Xavier Bertrand, président de la Région et Christophe Coulon, vice-président pour la très grande qualité de nos échanges et l’écoute manifestée à mes questions ou dossiers.

Je tiens aussi à remercier les Laonnois pour leur confiance et leurs nombreux encouragements. Ils nourrissent ma détermination à faire bouger les lignes et les conservatismes pour leur redonner confiance et espoir dans l’avenir.

Continuons à fédérer nos volontés, nos énergies, car c’est ensemble que nous réussirons à impulser une nouvelle dynamique à notre territoire.

Comme l’écrivait fort justement Antoine de Saint-Exupéry, « il n ‘y a pas de solution miracle mais des forces en marche. Créons les forces, les solutions suivront ».

Mes chers amis, une nouvelle fois, je vous souhaite une excellente année, rayonnante, heureuse, inspirante.

 

Eric DELHAYE

Maire de Laon - Président de la Communauté d’Agglomération du Pays de Laon

 

vers le haut