Site officiel de la ville de Laon
 
  • Facebook
  • Twitter
  • youtube
  • instagram

Actualités

Billeterie MONUMENTAL TOUR

La billeterie du Monumental est ouverte.
RDV le vendredi 10 mai au pied de la Cathédrale Notre-Dame de Laon pour une édition iconique du Monumental Tour !

 

Faites un don en prenant vos billets : https://bit.ly/Monumental_Tickets (Toutes les ventes contribueront à la restauration de l'orgue de la Cathédrale)

BUDGET PARTICIPATIF #4 : LES RÉSULTATS DES VOTES

BUDGET PARTICIPATIF #4 : LES RÉSULTATS DES VOTES
1er : « Mise en valeur du Cimetière Saint Just » (288 votes)
2nd : « Passage Suzanne Noël » (103 votes)
3ème : « Puits du souvenir pour les animaux de compagnie » (57 votes)

LA DESCRIPTION DU PROJET « MISE EN VALEUR DU CIMETIÈRE SAINT-JUST »
Le Groupe de Recherches et d'Études du Cimetière Saint-Just (GRECS), composé de passionnés d'histoire locale, a été créé en 2022. Son but est de faire connaître le patrimoine, sauvegarder et mettre en valeur ce cimetière et son patrimoine, comme témoin de la vie locale de la fin du 18e siècle à nos jours.
Fondé 11 ans avant le cimetière du Père-Lachaise à Paris, le cimetière Saint-Just raconte deux siècles de sépultures. Au pied des remparts de la ville, sur un terrain pentu de 5 hectares, il jouit d'un panorama unique. Parmi les 2000 tombes, certaines présentent un éventail très varié d'architectures funéraires et racontent des histoires individuelles ou familiales.
Afin de mieux faire connaître ce lieu multiséculaire, le GRECS imagine :
- la mise en valeur de certaines tombes avec une signalétique moderne et didactique, création de circuits de visite tournant autour de certaines thématiques (les maires, les fonctionnaires, les commerçants, les titulaires de la Légion d’honneur), fabrication d’un grand plan d’ensemble pour mieux se repérer, confection d’une table panoramique pour lire le paysage, rédaction d’un livret.
- le repérage des tombes nécessitant des travaux de restauration, voire d’enlèvement, si elles sont trop altérées.
- la remise à l’honneur du monument des gardes mobiles avec un panneau explicatif. Le souvenir des monuments allemands qui le jouxtaient et qui ont disparu dès la fin de la Première Guerre mondiale pourrait être évoqués par l’ajout d’une plaque.
- une réflexion sur la fermeture et la sécurisation du cimetière (porte d’entrée à côté de la maison du gardien, et ouverture sur la partie occidentale, près des tombes militaires).
- une réflexion sur la création d’un parc funéraire qui associerait lieu de promenade et lieu de mémoire.
- la protection du patrimoine mobilier funéraire : repérage et dépôt dans un bâtiment sécurisé (maison du gardien, chapelle ?) de couronnes en barbotine, de croix en bois, de petits décors en métal exposés aux intempéries et aux dégradations.

 

Retour aux Actualités